Le presque zéro déchet

La frénésie ne s’arrête plus, j’ai mis moins de 48h pour finir « La famille (presque) zéro déchet », mon premier livre électronique.

Un petit mot sur la liseuse. C’est une Kobo H20, waterproof, la taille est parfaite, elle rentre dans la poche de ma veste, elle sera donc tout le temps avec moi. C’est un petit budget, mais il y a une petite économie sur chaque livre par rapport à la version papier, l’écran est éclairé et change de couleur suivant l’heure de la journée, on peut prendre des notes, il y a un dictionnaire intégré, tout ça tout ça. Le top.

Le livre maintenant. Je connaissais le principe des familles zéro déchet, sans jamais n’avoir vraiment étudier le sujet. Le principe, produire le minimum de déchets.

Et il y a du chemin à faire avant d’arriver à une petite poubelle par an.
Le zéro déchet marche aussi pour le recyclable. En effet, il faut beaucoup d’énergie pour produire, collecter, trier et recycler les produits, donc le recyclage devrait être le dernier recours.
Il y a aussi les déchets invisibles. Par exemple, pour une brosse à dents, c’est 30grammes de plastique mais c’est aussi 1.5kg de déchets pour la production de celle ci, sans parler du transport. C’est un exemple, et il ne s’agit pas de plus se brosser les dents, mais d’en choisir une avec un manche en bois. Ça vaut pour tout, pour chaque objet il y a une alternative plus propre. Bref,un sujet super intéressant!

Pour informations, les axes importants sont d’avoir un composte, de faire les courses en éliminant le plastique, ce qui oblige à cuisiner d’avantage, de fabriquer ces produits d’hygiène, de cosmétiques, puis il y a les enfants, les fêtes et tout ce qui a dans une maison. Ça a l’air chiant, mais il y a des choses de bon sens, comme ne pas utiliser de vaisselle jetable, acheter d’occasion, louer, acheter local, bref, ça devient un jeu.

Et il y a déjà des petites choses à mettre en place, même dans un van.

Pour la confection du van, j’ai privilégié le vrai bois plutot que le contreplaqué. Puis on a essayé de trouver un maximum de choses dans les magasins de seconde mains.

Pour les courses, plus de sac plastique. Peut-être qu’en france c’est un lointain souvenir, mais dans le supermarché de Wanaka, il y a une caissière et une personne qui range les courses dans des sacs plastiques, et séparant chaque famille de produit, ça y va!

Acheter plus de fruits et légumes frais sans sachets plastiques. Au final le sac ne sert qu’a la peser, ou même a rien comme pour les bananes. Il suffit de nettoyer les fruits, ou les peler.

Les gâteaux et autres. On va voir ce que ça donne, mais on va arrêter ça, et remplacer par des fruits, juste du chocolat en tablette pour le besoin en « sucre ».

Le vrac, pour les cacahuètes, les amandes, les bonbons, les graines et autres.

Voila pour les premières étapes. Dans un van ça va être difficile de faire mieux surtout sans four et un grand frigo, mais bon c’est déjà ça.

Bref, le livre est top, pleins d’astuces pour réduire ces déchets, mais bien sur, ça passe par le « faire soi même », j’apprendrai rien à mes grands mères la dessus.

Pour les curieux, le tedx de l’auteur du livre : https://www.youtube.com/watch?v=sBm_Omugr04

Prochain livre, « Permaculture, Guérir la terre, nourrir les hommes » par Perrine et Charles Hervé-Gruyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *